Les archives de l’enquête d’Edgar Morin ont rejoint l’IMEC

capture-decran-2016-12-19-a-16-31-22  Les archives de l’enquête d’Edgar Morin et de son équipe ont rejoint l’Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine (IMEC) situé en Normandie à l’Abbaye d’Ardenne près de Caen, là où Edgar Morin a déposé l’ensemble de ses archives. Les quatre boites Cochard concernant Plozevet vont donc compléter les  183 boîtes déjà en dépôt. Jusqu’alors, un seul carton concernait  Plozévet. Il s’agissait d’un dossier, appelé « l’affaire Plozévet », où, documents à l’appui, Edgar Morin faisait état et répondait aux controverses qui avaient suivi la parution de son livre. Ailleurs, on pouvait aussi trouver un dossier consacré à la réception de ce dernier avec la recension des articles qui lui furent consacrés. Nous avons aussi apporté le carton contenant les 187 bandes magnétiques des quelques 300 heures d’enregistrement d’entretiens effectués durant l’enquête par les divers enquêteurs. En conséquence c’est désormais à l’IMEC que devra se rendre quiconque voudra travailler sur les archives moriniennes de cette enquête [1].

C’est la fin d’une histoire, une histoire malheureusement inachevée, puisque nous n’avons pas eu les financements nécessaires pour aller au bout de notre projet. À son origine, il visait les archives de l’ensemble des enquêtes, toute discipline confondue. Divers billets de ce blog relatent nos vains efforts pour trouver les fonds nécessaires pour mener à bien ce Plozcorpus imaginé  à la suite du colloque tenu en 2008. Aussi, faisant fortune bon cœur, nous avons dû faire avec les crédits octroyés en 201O par la Maison des Sciences de l’Homme de Bretagne et le TGE Adonis du CNRS.  Que ces deux institutions soient profondément remerciées pour un soutien ayant permis de démarrer et de mettre le projet sur des rails. Grâce à ce financement, nous avons pu commencer la numérisation et la description des archives les plus accessibles, celles d’Edgar Morin sur lesquelles je veillais [2].

Chaque document des archives sonores comme des archives « papier » a reçu une cote permettant de renvoyer à l’original. Chacun a été décrit en Dublin Core selon plusieurs champs permettant, notamment, de  lui donner un titre, de dire qui en est l’auteur, de rappeler la date et le lieu de sa création, d’en faire le résumé, de le rapporter à un type, d’y attribuer des mots-clé, etc. Ainsi décrites et entreposées sur un serveur dédié, ces métadonnées peuvent être mises à disposition selon le protocole OAI-PMH. Et, selon certaines conditions ou restrictions, on peut avoir accès ou non au fichier numérisé…

Ainsi, l’ensemble des 187 bandes magnétique, après numérisation par l’association DASTUM, a été décrite par Eugénie Ollivier sous la responsabilité d’Aurélie Hess-Miglioretti, ingénieure d’études au CNRS dans le cadre du CERHIO. Une partie des archives « papier » a été numérisée et décrite par Laure Welschen, qui par ailleurs coordonnait à Plozévet le projet Plozarch. Mais, contrairement aux archives sonores, qui grâce à Aurélie Hess ont trouvé un complément de financement auprès du Consortium Archives  Mondes Contemporains (pôle « Archives de la recherche et des chercheurs« ), le travail sur les archives « papier » n’a pas pu être mené à terme, tant la numérisation (très couteuse en heures, vues l’importance et souvent la mauvaise qualité des sources à manipuler) que la description. Ce travail inachevé ne peut donc être exploité. Quant aux notices descriptives du fonds sonore, elles devraient être consultables sur la base de données de l’Association DASTUM et sur celui du Consortium Archives Mondes Contemporains.

Avec ce retour des archives d’Edgar Morin à l’IMEC s’écrit, bien malheureusement, le mot FIN à  l’aventure de Plozcorpus

____________________________________

[1] Avec Avec le soutien du Crédit Coopératif, banque de l’Économie Sociale et Solidaire, une bourse vient d’être attribuée à un doctorant en sociologie, Pierre-Alexandre Delorme, pour travailler sur ces archives.

[2] Déposées au Centre d’études transdisciplinaires, sociologie, anthropologie, histoire (CETSAH), devenu le Centre Edgar Morin, une équipe du IIAC, auquel j’étais alors affecté, j’avais commencé à m’y intéresser au début des années 2000. J’avais ainsi établi un premier répertoire des archives « papiers « . Puis, muni d’un magnétophone  UHER acheté d’occasion, en réécoutant certains de mes interviews puis d’autres, par curiosité d’abord, et par l’envie de me replonger dans une période qui avait été déterminante pour mon avenir professionnel et même personnel, une idée avait pris naissance : réaliser un carnet sonore thématique sur ce Plozevet de années 1960 ; un projet abordable tant d’un point de vue technique que financier grâce à la numérisation, même en amateur, et l’informatique. Un premier document fut réalisé en 2002 sur le thème du remembrement des terres agricoles et présenté au public plozévétien lors des Rencontres régionales CNRS « Sciences et Citoyens » organisées par la Délégation régionale Bretagne Pays de la Loire du CNRS. Par la suite, le projet Plozcorpus et son travail archivistique proprement dit se sont déroulés au sein du Centre de recherches historiques de l’ouest de l’Université de Rennes 2 (CERHIO – UMR CNRS 6258) dirigé par Annie Antoine qui m’accueillit dans ce laboratoire. Aurelie Hess-Miglioretti, ingénieure d’études au CNRS, assura le suivi de la partie sonore.  Qu’Annie Antoine et Aurélie Hess soient assurées de ma profonde gratitude pour leur indéfectible soutien.

____________________________________

Quelques documents illustrant notre travail

Archives sonores

Un aspect de la base de données établie par Eugénie Olivier (cliquer sur l’image pour agrandir)

capture-decran-2016-12-21-a-15-18-41

____________________________________

Archives « papier »

Proposition d’un plan de classement

Un aspect de la base de données établie par Laure Welschen (cliquer sur l’image pour l’agrandir)

capture-decran-2016-12-21-a-13-47-12

Fichiers numérisés renvoyant à cette base de données

Un exemple de résumé : résumé du journal d’enquête de Jean-Pierre Le Bolloch 

Ci-dessous : quelques exemples du type d’archives « papier » : courrier, transcriptions d’entretiens, notes et documents de travail, journaux d’enquêtes, monographies, administration et comptabilité, etc.. On mesurera les différences entre la qualité des documents. 

Courriercapture-decran-2016-12-21-a-15-30-54

capture-decran-2016-12-21-a-15-31-38

 

Documents de travail

capture-decran-2016-12-21-a-15-25-43

Comptabilité

capture-decran-2016-12-21-a-16-31-56

Transcription d’entretien

capture-decran-2016-12-21-a-15-29-51


Bernard Paillard

Sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS, attaché au Centre de recherches historiques de l'Ouest (CERHIO - UMR CNRS 6258), Université de Rennes 2 et chercheur associé au Centre Edgar Morin (IIAC EHESS _ CNRS - UMR 8177) A participé à l'action concertée sur Plozévet, recruté par Edgar Morin pour son enquête en 1965. Collaborateur direct d'Edgar Morin lors de ses études de "sociologie du présent" . Depuis une dizaine d'années se consacre à revisiter les enquêtes collectives sur Plozévet (1961-1965).

More Posts