Dans les archives de la Mairie, découverte de 3 bobines des films “Les Gens de Saint-Démet” en 16mm

Il y a de cela déjà plusieurs années qu’on nous avait dit que la Mairie de Plozévet devait avoir une copie des films réalisés par Robert et Monique Gessain au moment des enquêtes (voir notre feuilleton de l’été 1011 en sept épisodes “Les Gens de Saint-Démet” ; pour commence, cliquez ici). Après plusieurs recherches, finalement les bobines furent dénichées dans un coin de la salle des archives ; trois bobines au titre pas toujours identifiable. Certes, sur une des boîtes était inscrit : “Le bourg”, avec une précision relative au son : “son optique”. Sur l’autre boîte : “Bretagne, pêcheurs et agriculteurs”.  N’étions-nous en présence que de trois des cinq films ? Ou les deux autres films non mentionnés, Les gestes du repas et Le costume, beaucoup plus courts, se trouvaient-ils à la suite de deux des autres films ? C’était possible : nous avions à faire à des bobines d’une soixantaine de minutes. Or, aucun des films de Robert et Monique Gessain ne durent si longtemps (voir notre billet Les Gens de Saint-Démet/4). Le fait d’être en présence d’un jeu complet était donc envisageable.

Depuis quand ces films étaient-ils en mairie ? Qui les avaient donné en dépôt à la municipalité, et pour quel usage ? Une rapide recherche dans les archives municipales n’a pas permis de répondre à ces questions : nulle trace d’un moindre bordereau ni courrier. Cependant, Jean-Claude Stourm, actuel adjoint au maire chargé de la culture et qui, au moment des enquêtes, avait travaillé pour le compte de Monique Gessain, puis pour celui d’Edgar Morin, avait reçu de cette dernière une lettre stipulant que les films pouvaient être utilisés par les Plozévétiens, les écoles et les diverses associations, en excluant toute visée commerciale.

Pour autant, en 1991, et non en 1996 comme je l’avais écrit antérieurement (correction de date liée à la vigilance d’un de nos lecteurs), il avait été admis qu’une édition en VHS pouvait être tirée, non de ces bobines, mais d’un autre jeu de copies possédé par la Musée de Bretagne. Deux éditions, à usage théorique des seuls Plozévétiens, avaient été rapidement épuisées. Et, avec le développement du numérique, une demande de leur édition en DVD s’était faite de plus en plus présente.

Je ne rentrerai pas ici dans le dédale des problèmes juridiques que poserait une telle édition, problèmes liés au fait que ni le Musée de Bretagne  (Rennes), ni la Cinémathèque de Bretagne (Brest), qui a pris en charge, il y a quelques années, la numérisation des copies de ce dernier, ni la commune de Plozévet ne possèdent les droits commerciaux. Or, ces films semblent avoir été coproduits par le Centre de recherches anthropologique du Musée de l’Homme (dépendant du Muséum d’histoire naturelle), dont à l’époque le directeur était Robert Gessain, et le Comité du film ethnographique, tout en mentionnant le Comité d’analyse démographique, économique et sociale (CADES) de la DGRST. Des institutions au statut juridique différent, et dont on ne sait quel fut le rôle de chacune d’elles. Aussi, quiconque souhaiterait commercialiser des DVD des Gens de Saint-Démet devrait démêler cet imbroglio, sans compter qu’il devrait aussi régler la question des droits d’auteur.

Dans de telles conditions, que faire des bobines retrouvées en mairie ? Afin de faciliter leur projection dans la commune de Plozévet, qui en a le droit, l’idée de les numériser a été émise. Mais avant d’entreprendre une telle opération, encore fallait-il être certain qu’il s’agissait bien des films sur Plozévet et, surtout, il était nécessaire de s’assurer de la qualité de leur conservation. Donc, le préalable était de les visionner. Mais, à l’heure du tout numérique, où trouver un projecteur 16 mm ? Après plusieurs recherches, Hugues Stéphan, régisseur de la salle Avel-Dro s’est souvenu qu’à Plonéour-Lanvern un photographe et documentariste breton bien connu, Félix Le Garrec l’auteur, avec sa femme Nicole, du documentaire Plogoff, des pierres contre des fusils, devait en être équipé. Contact fut donc pris par la Mairie avec lui au cours du mois de décembre dernier. Et, le  lundi 6 février, Félix Le Garrec débarquait à la Salle Avel-Dro avec tout son matériel.

La suite au prochain billet

Félix Le Garrec prépare son matériel, sous l’oeil attentif de Jean-Claude Stourm et de Laurence Prime du Télégramme

Bernard Paillard

A participé à l'action concertée sur Plozévet, recruté par Edgar Morin pour son enquête en 1965. Collaborateur direct d'Edgar Morin lors de ses études de "sociologie du présent" . Depuis une dizaine d'années se consacre à revisiter les enquêtes collectives sur Plozévet (1961-1965).

More Posts


2 réflexions sur « Dans les archives de la Mairie, découverte de 3 bobines des films “Les Gens de Saint-Démet” en 16mm »

  1. Bonjour,
    Je ne pense pas que les deux éditions à usage théorique des seuls Plozévitiens datent de 1996 mais de 1991.Pochette de Raymond Chimier.
    Bonne journée.
    r sanvogli

Les commentaires sont fermés.