L’École d’hier à aujourd’hui, deuxième rencontre # Ar skol a-vremañ hag ar skol gwechall : an eil emgav

Le projet Quêteurs de mémoire se poursuit avec cette deuxième rencontre entre les élèves bretonnants de l’école Georges Le Bail et les résidents du Foyer logement de la Trinité.

Les jeunes arrivent vers 14h00 ce jeudi 10 mai alors que les résidents sont déjà répartis en groupes en fonction de leurs centres d’intérêt. En effet, toujours autour du thème global de l’école, durant cet échange, quatre sujets en particulier seront abordés :

– le breton à l’école

– l’école pendant la guerre

– les vacances scolaires

– les tenues vestimentaires d’autrefois

Crayon et papier en main, les élèves se rassemblent par petits groupes de quatre et jouent alors aux apprentis reporters en posant des questions méticuleusement préparées en classe à l’aide de leur professeur.

Où alliez-vous pendant les vacances ? Combien d’heures fallait-il pour mettre la coiffe ? Comment c’était l’école pendant la guerre ? Pourquoi ne parliez-vous pas breton à l’école ? Quelles étaient vos activités pendant votre temps libre ? Portiez-vous la coiffe à l’école ? etc…

Passé les premières minutes intimidantes, les questions fusent. Les langues se délient et des échanges plein d’humour prennent vie. D’une table à l’autre, chacun se met à parler de ses expériences personnelles.

Pour les résidents, c’est l’occasion d’évoquer leurs souvenirs, de les transmettre et de les partager. Les élèves, quant à eux, comparent ces récits de vie avec ce qui leur a été raconté en classe ou avec ce qu’ils ont entendu dire par leurs grands-parents. A toute vitesse les petites mains grattent le papier afin de préserver par écrit les anecdotes racontées par leurs aînés. Et bien entendu, ils veulent tous toucher les anciens cahiers, les coiffes, bonnets, gants et autres accessoires apportés par les résidants. Les filles nous feront même l’honneur d’un défilé en costume de bigoudène, mar plij !

Pour terminer cette rencontre, les élèves sont invités à partager le « merenn-vihan » avec les résidants. Ils accompagnent ce goûter de chants qu’ils ont tout spécialement préparé avec leur professeur.

Les élèves chantent une gavotte très connue Me zo ur Serjant-Major (Je suis un Sergent-Major).

Les élèves chantent Tri martolod (Trois marins), un chant de marin bigouden popularisé par Alan Stivell.

 


« Spered ar Vro »

Mémoire du Pays

(Le Télégramme, jeudi 17 mai 2012)