Aujourd’hui, les enquêtes de Plozévet sur les ondes

Le deuxième « Rendez-vous de Plozarch »  se tient  aujourd’hui 17 et demain  18 septembre à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Le thème retenu pour cette année est « Le Voyage du Patrimoine« , un sujet qui pourrait nous éloigner de Plozévet. Mais, l’un des aspects concerne le patrimoine virtuel, la révolution informatique et numérique permettant la multiplication et la massification des échanges sur le patrimoine. Ceci nous a incité à mettre en valeur une face assez méconnue des suites des enquêtes de Plozévet, celle qui concerne la façon dont la télévision et la radio ont rendu compte de celles-ci, un patrimoine archivistique de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) que bien peu de personnes connaissent.

 

Si les enquêtes de Plozévet ont fait couler beaucoup d’encre, elles ont aussi trouvé quelques échos sur les ondes. De 1968 à nos jours, plusieurs émissions de radio et de télévision les ont prises pour thème, d’ailleurs d’une façon assez contrastée. D’un côté, la télévision, essentiellement la télévision régionale, s’est intéressée aux réactions des Plozévétiens face à ces enquêtes. De l’autre la radio, essentiellement la radio nationale, a donné la parole aux chercheurs en les faisant parler de leurs publications. Seul Emmanuel Laurentin, dans son émission de 2002 sur France Culture, conjugua les deux aspects : il revient sur les malentendus et incompréhensions entre les chercheurs et la population. C’est à ce voyage sur les ondes auquel sont conviés, par Plozarch et l’Institut national de l’audiovisuel (Ina), les Plozévétiens et toute personne intéressée par cette histoire à l’occasion des journées du patrimoine 2011.

PROGRAMME

Samedi 17 septembre

Un autre regard sur les enquêtes de Plozévet sous le parrainage de l’Ina

14 heures 30 – 16 heures : L’enquête de Plozévet à la radio

Conférence d’Emmanuel Laurentin, producteur à France Culture de La fabrique de l’histoire, illustrée radiophoniquement par divers extraits d’émissions, dont celle qu’il a produite en 2002 «Paris Plozévet Paris et retour». (archives Ina)

16 heures – 17 heures 30 : Les archives audiovisuelles de l’enquête de Plozévet : analyse du patrimoine de la télévision régionale bretonne

Conférence de Frédéric Martin et diffusion d’extraits d’émissions télévisuelles. (archives Ina) «Plozévet contre Plodémet», ORTF, Rennes, 1968 / Bretons de Plozévet, Antenne 2, Paris 1976 / Vivre à Plozévet, France 3 Rennes, 1976 / Polémique Plozévet : P-J Helias et Edgar Morin, France 3 Rennes, 1993 / Projection du film Retour à Plozévet, France 3 Iroise, Brest, 1999 / Rencontres du CNRS : «science et citoyens», France 3 Iroise, Brest, 2002 / Des ethnologues japonais sur les traces d’Edgar Morin, France 3 Iroise, Brest, 2005 / Rencontres organisées par le CNRS sur le thème de l’eau, France 3 Iroise, Brest, 2005 / Sous l’oeil du CNRS (Tud Plozeved), France 3 Rennes, 2008.

Captures d’écran de «Vivre à Plozévet» consultable sur le site www.ina.fr/fresques/ouest-en-memoire

Écoutez ces conférences


Dimanche 18 septembre 

Séances d’écoute et de projection

14 heures 30 – 17 heures 30

14 heures 30 / «Plozévet contre Plodémet», 26 mn, ORTF, Rennes, 1968 (Ina)

«Plozévet contre Plodémet», cette émission, réalisée par Paul-André Picton et présentée par Jacques Cressard, revient sur l’enquête de Plozévet, et plus particulièrement sur la polémique soulevée à Plozévet par le livre d’Edgar Morin, Commune en France, La métamorphose de Plodémet, publié en 1967. Arrivé à Plozévet en 1965, Edgar Morin y mène une enquête sur le «moderne», dans le cadre de la recherche pluridisciplinaire de la Délégation générale à la recherche scientifique et technique (DGRST) conduite par le Dr Robert Gessain. Les méthodes non conventionnelles employées par Edgar Morin (pas de questionnaires, mais des entretiens enregistrés, participation à la vie de la commune, soutien à un groupe de jeunes, etc.) contrastent avec celles des autres équipes de chercheurs. La parution du livre soulève rapidement la colère de certains Plozévétiens. Ceux-ci, pratiquement tous des représentants des autorités et des notabilités locales, sont scandalisés par l’image que cet ouvrage donne de Plozévet. Ils reprochent au sociologue d’avoir trahi leur confiance. L’émission est ponctuée par les interventions de Pierre-Jakez Hélias. Reprochant aux chercheurs et notamment à Edgar Morin leur ignorance de la langue bretonne et des spécificités de la culture bigoudène et plus largement bretonne, cet écrivain leur dénie la possibilité d’avoir compris la mentalité plozévétienne. En fin d’émission, Edgar Morin, prenant note de ces critiques, engage les Plozévétiens à tenir compte à la fois de ces remarques et des observations qu’il a faites dans son livre pour mieux débattre des problèmes que rencontre Plozévet, tout en réfutant certaines allégations. Première émission traitant des enquêtes de Plozévet, pendant très longtemps elle a répandu l’idée que tous les Plozévétiens étaient très remontés contre Edgar Morin, alors même que celui-ci possédait à Plozévet de profonds soutiens, mais à qui on n’avait pas donné la parole.

15 heures / Bretons de Plozévet, 26 mn, Antenne 2, Paris, 1976 (Ina)

André Burguière, l’historien ayant été chargé de faire la synthèse de l’ensemble des enquêtes de Plozévet, vient de publier son livre, «Bretons de Plozévet». Parlant de cette publication, il en évoque différents aspects, et revient sur certains points, notamment sur l’originalité politique de la commune divisée entre les Blancs et les Rouges. Il parle de l’histoire de la commune et note des points saillants de son évolution : l’émancipation des jeunes et des femmes, la fin du monde paysan, la disparition progressive du breton, etc.

15 heures 45 / Vivre à Plozévet, 13 mn, France 3 Rennes, 1976 (Ina)

Onze ans après les enquêtes, Antoine Dumayet, jeune réalisateur de télévision, revient à Plozévet avec l’intention de voir si les enquêtes ont eu un impact sur la vie de la commune. Il rencontre divers Plozévétiens qui lui relatent les souvenirs qu’ils ont du passage des chercheurs. De nouveau, il est question de la polémique soulevée par le livre d’Edgar Morin. Mais, pour la première fois, la parole est donnée à des personnes qui lui conservent estime et affection.

16 heures / Sous l’oeil du CNRS (Tud plozeved) 13 mn, breton sous-titré français, France 3 Rennes, 2008 (Ina)

Réalisé en 2008, en écho au colloque se tenant à Brest et à Plozévet sur l’histoire et l’actualité des enquêtes de Plozévet, ce film revient sur celles-ci, à partir du souvenir de certains Plozévétiens. Émission réalisée en breton, une des difficultés du réalisateur a été de trouver des personnes acceptant de parler breton devant la caméra. Car, si certains parlent toujours le breton entre eux à Plozévet, ce qui était la langue courante au moment des enquêtes est devenue une langue plutôt clandestine, qu’on ne pratique donc qu’entre soi. Ne trouvant pas assez d’interlocuteurs bretonnants, le réalisateur s’est appuyé sur des extraits des films de Robert et Monique Gessain Les Gens de Saint Démet, des images qui permettent de confronter le passé et le présent, et de mesurer les transformations subies par la commune depuis les enquêtes.

16 heures 15 / «Paris Plozévet Paris et retour», Emission d’Emmanuel Laurentin et de Véronik Lemendour (La fabrique de l’histoire), France Culture, 86,08 minutes, diffusée le 28 octobre 2002. (Ina)

Réalisée à l’occasion des premières Rencontres régionales CNRS “Sciences et citoyens” de Plozévet, cette émission exprime bien le fait que, quarante ans après, les enquêtes de Plozévét, d’objet de polémiques, sont devenues objet d’histoire. En une heure et demie, Emmanuel Laurentin les replace dans le contexte scientifique de l’époque, et développe ses différents aspects. Et, s’il évoque l’affaire Morin, c’est parce qu’elle symbolise un malentendu plus large entre les chercheurs et la population. L’émission se termine sur l’évocation d’une éventuelle collaboration future entre chercheurs et Plozévétiens.

La lecture de  quatre prochains billets de Plozarch sur « l’affaire Morin », dont il fut pas mal question dans les émissions de télévision, permettra à nos fidèles lecteurs de faire le point sur cette question. Voir le billet n°1

Contacts

Projet Plozarch / plozarch@plozevet.fr

Mairie de Plozévet / 14 rue Jules Ferry / 29710 Plozévet / Tél. 02 98 91 30 10

Ina Atlantique / 27-A Boulevard Magenta / 35000 Rennes / Tél. 02 99 67 87 00


Bernard Paillard

Sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS, attaché au Centre de recherches historiques de l'Ouest (CERHIO - UMR CNRS 6258), Université de Rennes 2 et chercheur associé au Centre Edgar Morin (IIAC EHESS _ CNRS - UMR 8177) A participé à l'action concertée sur Plozévet, recruté par Edgar Morin pour son enquête en 1965. Collaborateur direct d'Edgar Morin lors de ses études de "sociologie du présent" . Depuis une dizaine d'années se consacre à revisiter les enquêtes collectives sur Plozévet (1961-1965).

More Posts