1) Plozévet ciné-ethnographié

 

Parallèlement à ces enquêtes, Robert Gessain met au programme la réalisation de plusieurs films qu’il réalise avec sa femme Monique. Pour l’ethnologie l’outil cinématographique n’a rien d’étrange. Marcel Griaule en parlait déjà avant-guerre dans ses cours1, et l’avait utilisé lors de l’expédition Dakar-Djibouti (1931-1933)2. Après la Guerre, André Leroi-Gourhan avait introduit l’enseignement des techniques audiovisuelles dans le cadre du Centre de formation aux recherches ethnologiques. Dès lors, les apprentis ethnologues apprirent à manier la caméra sous la direction de Roger Morillère. Puis, en 1953 s’était créé le Comité du film ethnographique, sous l’égide du Comité international du film ethnographique (CIFE) fondé par l’UNESCO l’année précédente. En 1959, le Comité du film ethnographique deviendra, à la demande d’Edgar Morin, le Comité international du film ethnographique et sociologique.

   Robert Gessain, dès sa première expérience de terrain, avait côtoyé le cinéma en la personne du cinéaste Fred Matter engagé par Paul Émile Victor pour immortaliser la première mission scientifique au Groenland en 1934-19353. Initié à la psychanalyse, il avait saisi l’intérêt des Maîtres fous de Jean Rouchqu’il présenta lors d’un colloque sur les « Désordres mentaux et santé mentale au sud du Sahara » (1955). Secrétaire du Comité international du film ethnographique (1958), il se mit lui-même à la réalisation, produisant avec sa femme plusieurs films.

    C’est donc avec une certaine expérience que nos deux auteurs envisagent de filmer Plozévet. Un projet mis en oeuvre au tout début des recherches, les prises de vues et de sons intervenant dès l’été de 1961, puis à l’automne de 1962 et au printemps de 1963.


Lui donnant la triple fonction de document d’archives, de moyen pédagogique pour les étudiants et de mode de communication vers le grand public.

Griaule M.Au Pays des Dogon, 15 minutes, 1935, tiré des 1 600 mètres de pellicules tournés lors de l’expédition.

3 Matter T.Les quatre du Groenland, noir et blanc, 30 minutes, 1938. La fin du film a disparu dans le naufrage du Pourquoi pas ? en 1936.


Lire la suite

Bernard Paillard

Sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS, attaché au Centre de recherches historiques de l'Ouest (CERHIO - UMR CNRS 6258), Université de Rennes 2 et chercheur associé au Centre Edgar Morin (IIAC EHESS _ CNRS - UMR 8177) A participé à l'action concertée sur Plozévet, recruté par Edgar Morin pour son enquête en 1965. Collaborateur direct d'Edgar Morin lors de ses études de "sociologie du présent" . Depuis une dizaine d'années se consacre à revisiter les enquêtes collectives sur Plozévet (1961-1965).

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plozévet en quête d'enquêtes