Archives par mot-clé : Habitat

L’atelier d’écriture # séance 2 # Une histoire paysanne

Glissés dans la peau de romanciers, avec pour sources d’inspiration les fonds d’archives de l’enquête de Plozévet, le groupe d’élèves a pour projet d’écrire une saga familiale : trois récits de vies de trois familles plozévétiennes dans les années 1960. Cette première séance d’écriture, en petit groupe,  va leur permettre de “planter” le décor de l’histoire d’une des familles. Etape de description donc, d’une commune, de paysages, d’un lieu de vie, d’une maison, d’une activité. Les documents d’archives mis à la disposition du premier groupe, extraits filmiques photographies, journaux d’enquête,  laissent pressentir l’écriture de l’histoire d’une famille d’agriculteurs.

Vue de la documentation mise à disposition du premier groupe.

 

 

Les gens de Saint démet “L’agriculture” par Robert et Monique Gessain, 1961-1966, conservés à la Cinémathèque de Bretagne.

Analyse de la documentation par les élèves 

– Dans les extraits des films des années 1960, quelles sont les vues utilisées pour présenter les paysages de la commune et quelle activité professionnelle est très représentée sur la commune ? Des vues aériennes de la campagne, du bourg et de la mer. Les 2/3 de la population sont des paysans.

– Qu’est-ce que les cultures maraîchères, où sont-elles localisées sur la commune et où sont vendues les productions ? Les cultures maraîchères sont les cultures de légumes et se trouvent sur le littoral. Les récoltes étaient vendues au marché de Quimper.

– Que représentent les photographies ? Elles représentent des maisons de type urbaine et agricole comme des fermes.

– Qu’est ce qu’une carte “pédologique” ? une carte qui indique la nature des terres agricoles.

– Qu’est-ce que la toponymie ? L’étude des noms de lieux.

– Les noms de ferme commençaient souvent par quel mot ? par Ker qui signifie ville, village ou petit bourg, c’est à dire un lieu habité.

” Printemps 1965, c’est l’époque de…” 

 Voilà notre phrase d’accroche pour cette première séance d’écriture. Le récit sera au passé avec un narrateur omniscient. A vos claviers !